LE PERDRIX GRISE D'ITALIE

Jusqu’au siècle dernier, la perdrix grise italienne (Perdix perdix italica) était répandue dans les Apennins et les Alpes de la péninsule Italienne une altitude de 1800 m. Depuis le milieu des années 1900, les populations viables ont rapidement décliné et l’espèce est actuellement considérée comme officiellement éteinte à l’état sauvage, n’existant qu’avec un petit nombre de spécimens dans certains élevages reproducteurs du nord de l’Italie.

La perdrix grise est un oiseau de taille moyenne, sédentaire et terrestre. Chez l’adulte, la couleur dominante du plumage varie entre gris-bleu et rougeâtre, ainsi que chez les jeunes spécimens, mais avec des tons moins marqués. Le dimorphisme sexuel modeste du plumage et du poids contraste avec la présence de légères stries transversales appelées “Croix de Saint-André” sur les plumes scapulaires des femelles.
Les adultes se nourrissent essentiellement de graines, pousses, feuilles, baies et insectes: cette dernière ressource est très appréciée en automne. Pour les poussins l’alimentation est constituée exclusivement de protéines (insectes) au cours des trois premières semaines de leur vie. L’abondance des insectes au printemps est donc très importante pour la survie des jeunes Perdrix grises.

La Perdrix grise d’Italie est très attachée aux milieux ouverts tels que les champs de céréales, les herbages et les pâturages avec de rares haies basses et des bordures enherbées. Ce sont des milieux régulièrement perturbés rendant l’espèce vulnérable. Les terres non cultivées ouvertes sont des endroits de prédilection pour la reproduction et la nidification.

REDISCOVER BEAUTY IN RARITY

LE TERRITOIRE DE RÈINTRODUCTION

La zone identifiée comme optimale pour la réintroduction de la Perdrix grise d’Italie se situe dans la ZPS Valle del Mezzano, près des Vallées de Comacchio dans la province de Ferrare. Le site, d’une superficie d’environ 18.000 ha, appartient en partie dans le parc du delta du Pô.
C’est une ancienne zone assainie à la fin des années 1960, caractérisée actuellement par de vastes champs, traversés par un réseau dense de canaux d’irrigation, de fossés et de brise-vents. La flore et la faune présentes sont d’une importance considérable, en particulier pour les nombreuses zones humides résiduelles.

Le choix du site a été dicté par le fait que, jusqu’au milieu des années 80, ces lieux abritaient une population de Perdrix grises estimée à plus de 12.000 individus, qui a été décimée par la vague de froid de l’hiver 1985 et qui a disparu au cours des années suivantes.

ACTUALITÉS

No results found

Menu

Utilizziamo i cookie per offrirti la migliore esperienza online. Accettando l'accettazione dei cookie in conformità con la nostra politica sui cookie.